Recherche
 
Fermer
L'association
 ↑  
Galleries d'images
Nuage de Tags
 
Visites

 401791 visiteurs

 1 visiteur en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.adseam.asso.fr/data/fr-articles.xml

d_pillet.gif "De la naissance à la maturité
ou les balbutiements d'un nouveau-né dans notre département,
à son aboutissement, 40 ans après".

Monsieur Daniel Pillet
Sous l'impulsion et à la demande formelle d'Henri KÉGLER, alors directeur de l'Association Calvadosienne pour la Sauvegarde de l'Enfance et de l'Adolescence, à CAEN, Camille BELLIARD avait mission de créer une association identique dans notre département.

Après réflexion avec son épouse, Louise, il décidait, en eptembre 1959 - riche des connaissances qu'il avait acquises en tant que directeur du Centre de Rééducation de TATIHOU où il avait été nommé en 1946 par l'Education Nationale de réunir, autour de lui quelques personnes qu'il estimait compétentes, pour l'aider dans sa future mission.

Sa démarche initiale n'était pas de créer, ni de gérer des établissements spécialisés. Connaissant très bien les équipements de notre département, il souhaitait, avec la force et la vigueur que quelques-uns d'entre nous lui connaissions :
- réunir ce qui était épars,
- métisser les volontés, les professionnels du secteur social et les philosophies des différents partenaires.

Il lui aura fallu 13 mois pour être en mesure de réunir à "la maison de la famille", à ST LÔ, au mois de juin 1960 cette poignée d'hommes et de femmes qui avait accepté de cheminer avec lui dans cette aventure ; et c'est au mois d'octobre 1960 qu'eut lieu, à l'Hôtel de Ville de CHERBOURG, l'assemblée générale constitutive donnant naissance à l'Association Départementale de Sauvegarde de l'Enfance et de l'Adolescence de la Manche, qui deviendra en 1996, compte tenu de l'évolution de ses activités, l'Association Départementale pour la Sauvegarde de l'Enfant à l'Adulte de la Manche. Lors de cette réunion, il était décidé que le bureau de cette nouvelle association serait composé comme suit :
Président : Camille BELLIARD
Vice-président : Docteur CUCHE ( ST HILAIRE DU HARCOUËT)
Vice-président : Daniel PILLET
Secrétaire : Madame DE VERDUN (JUVIGNY LE TERTRE)
Trésorier : Monsieur MORISSET (ST LÔ)

L'association souhaitait que le bureau soit représentatif de l'ensemble du département de la Manche, de toute sa géographie. Ceux qui ont connu Camille BELLIARD se souviendront de sa grande silhouette à la chevelure blanche opulente, se déplaçant tous azimuts dans le département pour convaincre et expliquer sa démarche de rassembleur. C'était pour lui une mission longue, délicate, et souvent périlleuse, car il allait trouver devant lui des associations laïques, confessionnelles, des oeuvres avec des divergences d'opinions, de politiques et des philosophies totalement opposées.
Faut-il rappeler qu'à cette époque il y avait "les petites familles", œuvre de l'abbé RYST, les associations des "Papillons blancs", les Pupilles de l'Ecole Publique, la Fédération des Oeuvres Laïques, les différentes mutuelles qui géraient des structures, la CAF et bien entendu les autorités de tutelle et de contrôle départementales. Notre Président voulait réunir toutes ces potentialités autour d'une même table, et, bien avant la lettre, dresser le schéma départemental.

C'est, beaucoup plus tard, sous l'impulsion du Conseil Général que ce plan fut mis en place ; et, malgré l'entêtement et l'obstination de Camille BELLIARD, c'est seulement en 1966 que le bureau accepta de prendre en charge la gestion de l'établissement spécialisé de ST HILAIRE DU HARCOUËT. Cette gestion fut progressivement étendue au cours des dernières décennies à l'ensemble des établissements et services que gère aujourd'hui l'association :

* 1967 Création du foyer de La Ruauderie à COUTANCES
* 1969 Création du service d'Action Educative en Milieu Ouvert
* 1970 Création de l'IMPro "Les Bons Vents" à MORTAIN
* 1970 Création du siège social à ST LÔ
* 1976 Création du service des Familles d'Accueil Spécialisées
* 1981 reprise du centre du Bon Pasteur (qui deviendra en 1990 le foyer Camille Belliard)
* 1981 Création du Service d'Enquêtes Sociales
* 1985 Création du centre d'éducation motrice en milieu ordinaire à ST HILAIRE DU HARCOUËT
* 1989 Création de la Maison d'Accueil Spécialisée à ST HILAIRE DU HARCOUËT
* 1997 Création de l'entreprise d'insertion ÉLÉÏS à QUETTEHOU
* 1997 Création du Service d'Investigations Spécialisé (antennes à ST LÔ et CHERBOURG)
* 1998 Création du lieu de rencontre "Le Diapason" à CHERBOURG
* 1999 Reprise du CHRS Le Cap à EQUEURDREVILLE

Mais, retracer 40 ans d'existence de notre association sans parler de la personnalité de notre premier Président serait un grave manquement à sa mémoire, voire un outrage à sa famille, dont certains membres résident dans notre département.

Camille BELLIARD est né en 1899 à BEUZEVILLE-AU-PLAIN, près de STE MÈRE ÉGLISE, dans notre département. Ses parents étaient des ouvriers agricoles.

Après avoir fait des études primaires et supérieures à CARENTAN où il se fait initier à la poésie, il est, en 1917 nommé instituteur à VILLEDIEU LES POËLES d'où il sera déplacé pour avoir écrit une brochure pacifiste, et l'Académie l'enverra dans des régions dévastées par la guerre - dans l'Est de la France - où il fondera "Les Pionniers de Normandie", puis "Les Primaires".

En 1921, il se marie à Louise LEFILLÂTRE, enseignante également. Ils reviendront, l'un et l'autre dans la Manche et ils y auront trois enfants.

En 1924, il publie "Le bois de la croix", son premier essai philosophique.

En 1929, il découvre Philéas LEBESGUE, dont il publie un florilège qui obtient un succès extraordinaire auprès des instituteurs : sa générosité discrète le conduit à verser aux poètes pauvres et âgés le bénéfice de la souscription et, dans la foulée, il crée l'association des amis de Philéas LEBESGUE (association philosophique toujours active).

En 1930, il crée "l'amitié par le livre" : son initiative connaît également un rayonnement extraordinaire dans le corps enseignant, puis atteint une audience nationale.

En 1946, l'Education Nationale lui confie la direction du Centre de Rééducation pour adolescents en difficulté sociale à TATIHOU.

En 1947, il crée "La pensée libre".

En 1954, il prend sa retraite d'enseignant, et se retire dans la maison familiale de BLAINVILLE SUR MER.

En 1961, son épouse décède : ce sera un grand choc dans sa vie.

Voulant se consacrer uniquement à notre association de sauvegarde, il confiera à Henri FROSSARD la gestion de "L'amitié par le livre".
Le 27 janvier 1987, il décède ; et pour tous ceux qui l'ont connu, sa mission était accomplie.

Pour conclure, je citerai les paroles d'Henri KÉGLER, lors de son inhumation :
"Camille, bon et sévère à la fois, anarchiste et pratique, incroyant et malade de "divination", tolérant et entêté, homme de solitude et conteur intarissable".

Date de création : 13/09/2012 @ 10:08
Catégorie : L'association - Historique
Page lue 6227 fois

Identité
ADSEAM : Association Départementale pour la Sauvegarde de l'Enfant à l'Adulte de la Manche, une association de militants et de professionnels pour des actions d'utilité sociale.